Vous êtes ici : Accueil > Cadre de vie > Sécurité

Sécurité

 

LES NUMEROS D'URGENCES

  • Urgences médicales: composez le 15
  • Police secours : composez le 17
  • Pompiers : composez le 18 (112 à partir d’un portable)
  • Médecins et pharmacie de garde : (en semaine après 20h et le week-end après 18h) 02.37.36.20.20.
  • Maternité et hôpitaux de Chartres : 02.37.30.30.30.
  • Gendarmerie Nationale : 02.37.91.27.10.

LES CAMERAS DE VIDEOPROTECTION

Nous avons actuellement installé sur la commune 5 caméras de "vidéo protection" dont deux communautaires, qui fonctionnent de manière indépendante à cause de la typologie de notre territoire.
Ce mode fonctionnement ne permet pas de récupérer les données rapidement. La personne habilitée doit se transporter au pied de chacune des caméras, afin de pouvoir se connecter au serveur et collecter les exports d'images sollicités par l'OPJ. Il faut parfois compter près de 2 heures.
Afin d'améliorer le fonctionnement des caméras, l'agglomération va déployer la fibre optique jusqu'à la mairie et installer un mur d'images dans un bureau dédié.
Cette nouvelle installation va faciliter la qualité des exports vidéo, en cas de réquisition par un Officier de Police Judiciaire.
Avec l'arrivée de la fibre optique, normalement prévue en 2020, nous pourrons étendre notre réseau de protection, raccorder les caméras restantes à ce mur d'images et étendre notre réseau de protection.


PARTICIPATION CITOYENNE - VOISINS VIGILANTS

 

Afin d'apporter une action complémentaire et de proximité aux services de la Gendarmerie Nationale dans leur lutte contre les phénomènes de délinquance, soucieux d'éviter toute réaction désordonnée de la population alimentée par un désir d'autodéfense en présence d'actes de délinquance, et de mettre en place un moyen adapté aux contingences locales reposant sur une adhésion forte des parties concernées, que sont les élus et leurs administrés.

La démarche de « voisins vigilants » également appelé « participation citoyenne » dans certaines communes consiste à sensibiliser les habitants en les associant à la protection de leur propre environnement.
La connaissance par la population de son territoire et par conséquent des phénomènes de délinquance susceptibles de s’y produire permet de développer un mode d’action novateur d’information des forces de l’ordre.
Empruntant la forme d’un réseau de solidarités de voisinage constitué d’une ou plusieurs chaînes de vigilance structurées autour d’habitants d’une même rue, d’un même immeuble ou d’un même quartier, le dispositif doit permettre d’alerter la gendarmerie de tout événement suspect ou de tout fait de nature à troubler la sécurité des personnes et des biens dont ils seraient les témoins.
Ce dispositif n’a pas vocation à se substituer à l’action de la gendarmerie.

Pour plus de renseignements, contacter Patricia Lantenois, 2ème adjointe au maire en charge de la sécurité au 02 37 22 22 27


DISPOSITIF TRANQUILITE VACANCES

 

DISPOSITIF TRANQUILLITE VACANCES

Vous allez bientôt vous absenter et vous craignez pour la sécurité de votre maison, de votre appartement ? Vous pouvez demander à la gendarmerie de surveiller votre domicile !

Depuis 1974, le dispositif Opération tranquillité vacances (OTV) aide les vacanciers à être plus sereins. Limité aux mois de juillet et août à l’origine, OTV a été étendu à l’ensemble des vacances scolaires en 2009.

Aujourd'hui, l'opération est élargie à toute période d'absence prolongée de particuliers indépendamment des vacances scolaires.
L’opération tranquillité vacances, qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit d’un service de sécurisation mis en œuvre par la police et la gendarmerie au bénéfice de ceux qui s’absentent pour une certaine durée.

Les vacanciers s’assurent ainsi de la surveillance de leur domicile, à travers des patrouilles organisées par les forces de l’ordre dans le cadre de leurs missions.

Les bénéficiaires de ce service sont assurés d’être prévenus en cas d’anomalie – soit en personne, soit par une personne de confiance résidant à proximité du lieu d’habitation : tentatives d’effractions, effractions, cambriolages. Informés, les victimes et leurs proches restés sur place, sont en mesure d’agir au plus vite pour limiter le préjudice subi : remplacement des serrures, inventaire des objets volés, contacts avec la société d’assurance, etc.